Présentation de la commune

Si vous aimez les beaux paysages, les forêts du jura, les vignobles et les rives lacustres un peu sauvages, les habitants de notre commune vous invitent à venir leur rendre visite.

Il vous suffit pour cela d'emprunter l'un des nombreux moyens de transport (trains, bus, bateaux ou voitures) qui vous conduiront sans peine, par Yverdon-les-Bains ou Neuchâtel, le long du lac, jusqu'à eux. Vous y découvrirez l'un des plus anciens villages de la région.

Son histoire a commencé avec les lacustres (28 sites superposés datant de 3800 à 800 avant J. C. ont été recensés dans le cadre des récents travaux de Rail 2000) pour se poursuivre sous l'occupation romaine. Cette période confère d'ailleurs à notre localité une grande importance archéologique.

Au temps des romains, Conciza reçoit d'ailleurs son nom latin qui signifie coupe de bois, forêt coupée.
Dès l'an 1050 environ Concise est administrée par la famille de Grandson qui étend son domaine, taillé au détriment des derniers rois de Haute-Bourgogne, du comté de Neuchâtel jusqu'au Léman.

Plus tard, dès le début du XIIIème siècle on peut découvrir les péripéties de son histoire dans des archives d'une extrême richesse qui ont échappé par bonheur aux" Bourla-Papay ". Ces dernières nous apprennent comment Concise a vécu d'abord en seigneurie, puis en bailliage pour devenir enfin une commune du district de Grandson puis récemment du nouveau district du Jura Nord Vaudois. Comment elle a passé de la suzeraineté savoyarde au bailliage bernois. Comment aussi, bien malgré elle, elle a été le témoin, le 2 mars 1476, de la fameuse bataille entre Charles Le Téméraire duc de Bourgogne et les troupes confédérées.

De son histoire la commune conserve quelques curiosités :

- La " Carrière Romaine " où les Romains sont venus chercher les blocs de calcaire pour construire les colonnes d'Aventicum, capitale de l'Helvétie.On peut regretter que cette pierre blonde constellée d'éclats brillants, aussi belle que du marbre, n'ait pas été utilisée pour la construction de châteaux ou de cathédrales. Heureusement toutefois qu'un ancien syndic a tenu à l'utiliser pour la réfection du sol de l'église, au début des années 60.

- La Chartreuse de la Lance, construite au XIIIème siècle dans le vallon de la Diaz, pour abriter 13 moines qui quittèrent les lieux à la Réformation en 1537.

- L'église dédiée à saint Jean-Baptiste, véritable petit joyau, mentionnée en 1228 déjà. Avec son clocher roman tardif du XIIIème siècle, sa nef et son entrée remaniées au XVème. Posée sur sa terrasse, majestueuse, elle voit aujourd'hui de nombreux couples venir y bénir leur mariage.

- Quelques vieilles maisons et l'ancienne cure qui ont conservé leurs fenêtres à meneaux.

Son territoire s'étend sur 1137 hectares, au nord en belle forêt jurassienne (env. 550 ha) qui montent à l'assaut du Mont-Aubert et à l'est, par le hameau de la Raisse et le camp de Vaumarcus, jusqu'à la frontière neuchâteloise. Au sud elle a les pieds dans l'eau du lac de Neuchâtel et à l'ouest elle s'appuie contre son voisin Corcelles.
Son vignoble d'une surface de 52 ha (environ 20 cépages) offrent des crus exceptionnels et variés.
Comme dans la plupart des communes on y trouve des lieux-dits aux noms pleins de saveurs : Vauremont, La fin du Milieu, En Courbes Pièces, Champ Gelin, En Pradaz, La Creuse, Les Sagnes, Les Bédères, Les Corbettes, Les Vignettes, Les Bretillettes, L'Ardinaz et La Biollée. Sans oublier le Crêt des Chaux, la colline des Grands' Vignes, le Champ Cherdon ou l'antique Vy d'Etraz qui passe au-dessus des vignobles.

Bien que située à l'extrême limite Nord du canton, Concise est fière d'être une commune vaudoise. Son village jumelé en 1994 avec Cabrières d'Avignon s'étire tout en longueur en montant du bord du lac jusqu'aux premières collines des pieds du Mont-Aubert.Il est traversé d'ouest en est par la RC 401, Grandson - Vaumarcus et du sud au nord par la route de Provence.Ses habitants y vivent pour la plupart dans d'anciennes maisons villageoises reconstruites ou transformées entre le XVIIème et le XXème siècle.Lorsqu'on visite le village on tombe très vite sous le charme des quartiers de la Rive, du Pontet, de la gare et des Portels, des places de l'Église, de Cabrières et des nombreuses anciennes maisons de maîtres.

Le Village entier se pare de vergers et de plusieurs arbres centenaires qui se dressent, imposants, dans des parcs privés.En poursuivant son chemin par la route de Provence, jusqu'à la lisière de la forêt, on accède à une vue panoramique exceptionnelle sur la campagne, les nombreux vignobles et coteaux qui entourent le village, ainsi que sur le lac et la chaîne des Alpes. Plus haut, dans les clairières se blottissent les prises Vuillens, Zacharie et Gaulaz ainsi que les fermes de Platet, de la Christine et des Bioles. Au nord-est, en direction de St-Aubin, le hameau de la Raisse étage ses demeures entre la Rochelle, le camp de Vaumarcus et les rives du lac où se situe une magnifique pisciculture 

Jusque dans les années 60, sa vocation essentiellement paysanne et viticole lui a conservé un charme exceptionnel. Depuis lors, une politique de développement raisonnable et contrôlée a contribué à lui conserver un attrait touristique remarquable.
Ces dernières années ont vu naître et se réaliser de nombreux projets importants qui augmentent encore son attractivité.

Réalisé avec l'appui de l'Arrondissement scolaire de Grandson (qui regroupe 16 communes), le complexe communal et scolaire comprenant un abri PC de 488 places, un local pour le service du feu, les bureaux communaux et le collège "Henri Dès" avec ses 8 salles de classe inauguré en présence du chanteur en 1999.
Grâce aux travaux de Rail 2000 (1996 - 2002), les Rives ont vécu des transformations majeures qui redonnent au village son accès au lac en enterrant les voies CFF dans une tranchée couverte. Cet immense chantier et plus particulièrement le percement du tunnel des Grands' Vignes a fourni les matériaux de base pour la construction des digues d'un port de petite batellerie de 100 places. Et enfin le chantier de l'autoroute A5, qui passe au-dessus du village, avec le percement des tunnels Concise - La Lance et ses aménagements de protection incendie nous a donné l'opportunité de compléter et d'améliorer notre réseau d'eau par un nouveau réservoir en Vaulery et le bouclement du réseau sur le hameau de la Raisse.

Le plan de zones qui date déjà de 25 ans environ, complété en 1988 par le plan de quartier " En Chenaux " offre pour quelques années encore des possibilités d'extensions harmonieuses, tout en préservant la double vocation " Lacustre " et " Agricole / viticole " de la commune.

Population, tissu économique et social : Les bourgeois originaires de Concise sont les familles : Bétrix, Boudry, Cousin, Clerc, Currit, Curry, Dyens, Faugel, Guyaz, Junod, Paris, Thibaud, Thorens et Vienet.Le 1 janvier 2011 la commune comptait 795 habitants.Durant le dernier quart de siècle la population a augmenté en  moyenne de 2 habitants par année. Le tissu économique villageois est composé de quelques petites entreprises et artisans (peintres, appareilleurs, menuisiers, tapissier-décorateur, pêcheur, imprimeurs, garagistes, céramiste et carrossier) qui ont pieds au village et emploient quelques personnes.
Comme il n'y a pas de grosse industrie et peu de commerce la majorité des habitants travaille à l'extérieur.Dans les secteurs agricoles et viticoles le nombre de domaines a fortement diminué et aujourd'hui seules 7 familles vivent encore essentiellement de l'agriculture et 4 de la viticulture. Si nous n'avons plus de pêcheur dans la zone des Rives, nous en comptons fort heureusement encore un à la pisciculture du hameau de la Raisse. Cette dernière se situe dans un endroit boisé et fort charmant juste à coté d'un très ancien moulin.

La vie des sociétés locales reste bien active malgré l'offre grandissante des loisirs et l'attrait des grands centres urbains. La société de musique « L'Echo du Mont-Aubert », le chœur mixte « La Clé des chants », " les Paysannes vaudoises ", L'Abbaye, la société de tir sportif «  Les Croisés »,  le Tennis Club, le  Volley Ball, la société du « Jumelage », Les Lacustres,  Les Pirates, la Bondelle, le Port, la  Jeunesse  et l’association « La Rive »  animent les loisirs et réunissent les habitants à l'occasion de plusieurs fêtes villageoises bien vivantes.

Les églises d'Onnens, de Provence et de Concise forment la paroisse du Mt-Aubert qui réunit quelques 1700 paroissiens.
L'Hôtel restaurant de la Gare, l'Auberge de l'Union, l'Épicerie de la Place et le Kiosque comptent tous une fidèle clientèle et se feront un plaisir de vous accueillir.   

Le futur de notre commune nous le voyons lié étroitement à celui de toute la région du Nord Vaudois. Nous sommes persuadés que nous avons de nombreux atouts touristiques qu'il nous faut encore renforcer tout en aménageant la place et les infrastructures nécessaires pour accueillir de nouveaux habitants.
Il nous faudra également soutenir toutes les initiatives visant à encourager l'implantation et le développement de petites entreprises et de nouveaux commerces.Avec l'ouverture de l'autoroute A5 (mai 2005), implantée discrètement en lisière de forêt, le réaménagement de la RC 401 en route régionale et touristique et l'ouverture du village sur son port et le lac, Concise bénéficie d'une situation exceptionnelle et d'un cadre idyllique. 

En espérant vous avoir donné, par ces quelques lignes, l'envie de venir découvrir plus en détail notre belle région je vous assure que tous ceux qui connaissent Concise, qui ont bu à ses fontaines ou dégusté ses vins, y reviennent un jour ou l'autre ou se languissent d'y revenir.

Michel Paris